Accueil » Canada

Vous pouvez dès maintenant décider de vous inscrire dans une université canadienne. Compté parmis les meilleurs destinations d’études dans le monde, le Canada a accueilli environ 353 000 étudiants internationaux en 2016.

 

Au cours de votre dernière année d’études, il est possible de déposer votre candidature afin d’obtenir un avis favorable pour une admission universitaire. De ce fait, les démarches à entreprendre doivent être faites plutôt. La date limite de réception des dossiers est prévue entre le 1er Janvier et 1er Mars pour la session d’automne et avant le 1er septembre pour la session d’hiver. Nous conseillons généralement aux  étudiants  d'entamer ces démarches 8 mois avant le début des programmes. Sachez que vous pouvez postuler pour plusieurs universités. Les exigences d’admission diffèrent selon les universités, il vous sera peut être  exigé d’avoir une moyenne supérieure à 12 ou encore  de fournir une attestation  justificative de  votre niveau de langue (IELTS / TOEFL / TFI, etc.). 

 

Connues pour la qualité de leurs enseignements, les universités canadiennes offrent aux étudiants la  possibilité d’étudier en Français et/ou en Anglais. Les universités sont financées par le gouvernement national mais les programmes sont dispensés de façon autonome et exclusive dans chacune des provinces. Au terme de vos études, vous pourrez donc obtenir un diplôme de bachelor, de master ou un doctorat.

 

A partir de 60 000 Dhs ( 5 500 €) de frais de scolarité, vous pourrez envisager  un projet d’étude au canada.Toutefois en fonction du prestige des universités, ce montant peut s’élever jusqu’à 200 000 Dhs. Les frais de subsistance de  l’étudiant doivent également être pris en compte dans la planification. L’ambassade du Canada exige d’avoir un montant de 80 000 Dhs (7 300 €). Bridge to study away vous facilite la vie en vous aidant efficacement dans toutes ces  démarches. Vous désirez continuer vos études au Canada ? Contactez nous !

En Construction

Avant de prendre la décision d’aller étudier dans un pays étranger, plusieurs ont assurément penché leur réflexion sur  la possibilité  de travailler en poursuivant ses études au Canada. Etes vous de ceux qui sont encore en attente d’une bonne réponse ? S’il n’est toujours pas facile de combiner études et job, il n’en demeure pas vrai que ce choix de vie étranger met à l’abri du manque de nombreux d'étudiants. Pour pouvoir travailler légalement pendant 20 heures durant les études, vous n’avez pas besoin d’un permis de travail. Par Contre, ce permis de travail non contractuel n’est valide que si, vous  êtes  inscrits à temps dans un établissement postsecondaire ou dans un établissement agréé. En plus de la nécessité de vivre 6 à 12 mois sur le territoire canadien, les étudiants qui désirent travailler à l’extérieur du campus  doivent aussi être inscrits dans ces deux types d'établissements. Cependant la demande  la demande du permis de travail n’est que valide si vos résultats scolaires sont satisfaisants. 

 

En règle général, les étudiants  qui veulent effectuer un stage, doivent être en possession d’un permis de stage qui spécifie que l’employeur est l’établissement d’enseignement. Même si vous êtes détenteur d’un permis de travail, vous ne pouvez en aucun cas effectuer un stage recommandé par l’établissement, sauf le cas où ce ledit stage n’est pas obligatoire. Votre permis de travail doit donc correspondre à la situation appropriée afin de respecter les critères de la législation en vigueur.Vous devez parler la langue du pays, pour augmenter vos chances de décrocher un stage. Les villes comme Vancouver, Toronto , Ottawa  sont de véritables lieu de recrutement car elles regorgent de grandes entreprises au sein desquelles , vous développerez votre potentiel.De nombreux sites d’offres de stage sont également disponibles.Aucune loi au canada, ne régule la rémunération d’un stagiaire, c’est donc à l’étudiant stagiaire de juger de la proposition ou de choisir  l’offre qui lui plait avec de signer le contrat.

Si au terme de vos études, vous désirez travailler au Canada sans toutefois connaître les critères validés pour l’obtention de travail, vous devez savoir qu’il vous faudra un permis de travail postdiplôme. L’obtention de ce permis est basé sur les critères suivants:

Vous devez avoir vécu sur le territoire marocain pendant plus de 8 mois

Vous devez être âgé de 18 ans ou plus

Vous devez avoir été un étudiant à temps plein au canada 

Vous devez être en possession d’un document délivré par votre école et qui justifie que vous avez terminé votre programme et que vos résultats sont satisfaisants

Vous devez entamer la procédure de demande du permis de travail dans les 90 jours à compter du jour de l’achèvement de votre programme.

 Mr Youssef(au bout de combien de temps ,on peut obtenir ce permis)

La validité d’un permis d’étude au Canada dépend très souvent de la durée de votre formation. Elle peut ainsi s’étendre jusqu’à trois ans. 

Les étudiants qui désirent poursuivre leurs études au canada sont de plus en plus nombreux, mais à cause du coût de la scolarité qui est parfois élevé, plusieurs projets d’études n’ont pas abouti. Ces frais de scolarité qui varient entre 60 000 Dhs et 200 000 DHS peuvent être revus à la baisse grâce aux programmes de bourse offerts.

 

Le nombre de bourses attribuées diffèrent selon les pays, les niveaux d’études, les disciplines et les demandes se font après l’obtention de l’admission à l’université.

 

Instaurée par le ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur,  la bourse d’exemption des frais de scolarité s’applique aux étudiants étrangers qui veulent poursuivre leurs études au Québec. Sont candidats à cette bourse, les ressortissants étrangers dont les pays d’origine bénéficient d’une entente signée avec le gouvernement québécois ou avec une organisation  internationale.

 

L’octroi de cette bourse vise à encourager l’excellence  et à former des ressources hautement qualifiées. Les bourses d’exemption dispensent donc les étudiants étrangers des frais de droits de scolarités supplémentaires et  leur donnent ainsi la possibilité de jouir du droit de payer les mêmes frais de scolarité québécois. L’étudiant étranger peut donc profiter d’une remise allant jusqu’à 80%. Au même titre que l’étudiant canadien, l’étudiant étranger paiera les autres frais nécessaires tels que les frais du régime collectif d’assurance maladie et d’hospitalisation.

 

Comme mentionnée plus haut, cette bourse vise à encourager l’excellence, par conséquent le bénéficiaire d’une  bourse d’exemption doit connaître constamment le progrès dans ces études, auquel cas, la bourse pourrait ne plus être renouvelée. La bourse d’exemption n’est non plus transférable, ni renouvelable une fois qu’elle a été retirée.

 

Les universités,  les grandes entreprises offrent plusieurs autres bourses d’excellence dont les critères de sélection varient selon les domaines d'études, le niveau de vie (situation financière précaire avantagée) selon les domaines d’études. Si vous voulez bénéficier d’une bourse d’étude pour continuer vos études au canada, contactez notre bureau le plus proche de chez vous.

Comme dans la plupart de vos pays d’origine, le canada est régi par une loi d’immigration qui implique que les étudiants étrangers vivant sur le territoire canadien doivent être titulaire d’un permis d’études et d’un visa. Le visa vous permet de voyager vers le Canada, et le permis d’études vous permet de circuler librement et d’étudier sur le territoire canadien. Le permis d’études vous sera demandé dès votre arrivée à l’établissement.

Si vous souhaitez étudier au Québec, vous aurez une démarche supplémentaire à effectuer avant de demander votre visa et permis d’études. Vous devez demander un Certificat d’Acceptation du Québec auprès du gouvernement du Québec. C’est une autorisation que l’étudiant doit demander au ministère pour l’autoriser à étudier dans la province du Québec. Cette obligation s'applique si vous poursuivez des études primaires, secondaires, collégiales ou universitaires, à l'éducation des adultes, ou dans tout autre programme de formation.

Si vous souhaitez suivre un cours ou un programme de moins de 6 mois, vous n’avez pas besoin de permis d’études, vous êtes obligés de terminer celui-ci dans la période pour laquelle vous avez été autorisé à séjourner au Canada.

Sachez qu’il faut entreprendre ces démarches administratives 4 à 5 mois avant le début des cours, et plus précisément dès que vous recevrez une réponse favorable à votre demande d’admission. Le temps de traitement de la demande varie d’un pays à un autre et ça peut prendre de 2 à 12 semaines.

Pour décrocher votre permis d’études, vous devez être accepté par un établissement d’enseignement désigné au Canada (Reconnu par le ministère). En plus vous devez prouver que vous assez d’argent pour payer vos frais de scolarité, vos frais de subsistance et vos frais de transport. Vous devez être un citoyen respectueux de loi, sans casier judiciaire, en bonne santé et convaincre l’agent d’immigration que vous quitterez le Canada à la fin de votre séjour.

Attention! Ne laissez pas les démarches administratives prendre le dessus sur votre projet. Pensez à votre avenir et continuez ou encore contacter  Bridge to study away pour vous aider à obtenir votre visa, CAQ ou permis d’études.